Panneaux photovoltaïques et solaires

Voici les 5 garanties pour couvrir vos panneaux solaires

Mis à jour le

Garanties panneaux solaires

Faire poser des panneaux solaires chez soi est un très bon investissement. Cependant, avant de signer un contrat, vous devez être certain des garanties et assurances qui sont comprises dans celui-ci. En effet, des garanties liées aux panneaux solaires vous protègent en cas de défaillance ou de sinistre. Nous allons vous les détailler, afin de mieux comprendre ce pourquoi vous pouvez être couvert.

Installez des panneaux solaires avec ENGIE My Power
Réalisez des économies sur votre facture d'électricité

Les garanties liées à l’installation

Les garanties liées à l’installation de vos panneaux solaires sont obligatoires. Il en existe deux : la garantie biennale et la garantie décennale.

1 — La garantie biennale

Pendant les deux années qui suivent l’installation de vos panneaux solaires, vous êtes couvert par la garantie biennale. Celle-ci s’étend à l’ensemble des problèmes qui peuvent intervenir sur votre installation : défaillance matérielle, infiltration d’eau, électricité, etc.

L’installateur se doit d’intervenir, quel que soit l’objet du problème. S’il s’agit d’une défaillance matérielle, il doit effectuer le remplacement de la pièce. Il pourra ensuite demander le remboursement au fabricant par le biais de sa garantie.

2 — La garantie décennale

La garantie décennale est elle aussi obligatoire. Grâce à elle, tout dommage affectant la solidité de l’ouvrage doit être réparé. Elle comprend les panneaux, mais également tous les équipements qui sont indissociables de l’installation.

Pour que les frais de réparation soient pris en charge par la garantie décennale, les dégâts doivent rendre votre maison inhabitable. C’est le cas par exemple lors d’infiltration ou de fuites d’eau liée à une mauvaise isolation du toit. Les sinistres tels que les incendies liés à une mauvaise installation électrique sont également couverts.

Comme son nom l’indique, cette garantie est valable 10 ans à partir de la date de fin des travaux. En cas de dommage sur votre maison, les réparations sont à la charge du professionnel. Vous n’avez pas besoin d’engager d’action en justice. Sachez qu’en cas d’arrêt d’activité de la part de l’entreprise, vous êtes tout de même couvert par l’organisme d’assurance.

Tous les installateurs RGE QualiPV possèdent une garantie décennale.

 

Les garanties supplémentaires

L’immense majorité des installateurs proposent des garanties complémentaires, en plus de celles qui sont obligatoires. Elles permettent, entre autres, de donner confiance aux acheteurs.

3 — La garantie produit

Elle assure tout simplement que l’ensemble du matériel fonctionnera pendant un certain nombre d’années. En cas de panne, l’entreprise est tenue de vous remplacer la pièce.

Les panneaux ont généralement une garantie produit allant de 10 à 15 ans. Certains installateurs en proposent même jusqu’à 25 ans. Pour les onduleurs, la durée de la garantie s’étend le plus souvent entre 5 et 10 ans, mais peut être de 20 ans pour les micro-onduleurs.

Pour faire jouer la garantie, vous devez conserver vos preuves d’achat.

4 — La garantie puissance

Certains fabricants proposent des garanties de puissance. Celles-ci vous assurent que vos panneaux continueront à produire un certain pourcentage de leur puissance d’origine pendant un durée déterminée.

Les garanties de performance linéaire fonctionnent un peu de la même manière. Elles assurent que la puissance diminuera d’un certain pourcentage chaque année.  

5 — La garantie de production

Également appelée garantie de rendement, elle assure un certain niveau de production d’énergie. Si celle-ci est beaucoup plus basse que celle annoncée, alors l’installateur s’engage à vous payer la différence. Attention : si cette garantie est payante, elle n’est pas souvent rentable. Renseignez-vous bien auprès de votre installateur pour connaître les modalités.

Même s’il est normal, en conditions réelles, d’obtenir une production légèrement plus basse que celle annoncée, la différence doit être inférieure à 10 %.

 

Les assurances pour les installations de panneaux solaires

Dans le cadre d’une installation solaire, seule l’assurance responsabilité civile est obligatoire. En cas de sinistre, celle-ci couvre les dommages corporels, matériels et immatériels. Vous devez obligatoirement déclarer l’installation de vos panneaux auprès de votre assurance « Multirisque Habitation ».

Si vous le souhaitez, vous pouvez également souscrire à des contrats de maintenance pour votre installation. Ceux-ci peuvent permettre de l’assurer en cas de défaillance des panneaux ou de l’onduleur.

Des garanties et assurances permettent de protéger votre installation solaire en cas de défaillance ou de malfaçon. Certaines sont obligatoires, d’autres optionnelles. Il est important de bien lire votre contrat avant de le signer. Pour limiter les risques de problème, faites appel à un professionnel qualifié RGE QualiPV et renseignez-vous en détail sur l’entreprise qui vous propose un contrat. Enfin, en cas de conflit avec votre installateur, n’hésitez pas à vous rapprocher d’une association de défense de consommateurs.

Quelles sont les garanties proposées par ENGIE My Power ?

Voici les garanties proposées pour les solutions solaires ENGIE My Power :

  • Les panneaux photovoltaïques polycristallins — 15 ans.
  • La production solaire — 25 ans.
  • Le système de fixation en surimposition — 10 ans.
  • L’onduleur centralisé — 5 ans.
  • Les coffrets de protection AC/DC — 2 ans.
  • Les optimiser en cas d’ombres sur le toit — 25 ans.
La garantie est-elle similaire à la durée de vie des installations solaires ?

Non, pas du tout. Il ne faut pas confondre garantie et durée de vie. Les panneaux solaires peuvent fonctionner entre 30 et 40 ans, et ce, même s’ils ne sont garantis que pendant 15 ans.

Comment éviter les escroqueries sur les garanties ?

Certaines escroqueries sont malheureusement encore présentes dans le domaine du photovoltaïque. Pour les éviter, vous devez prendre quelques précautions. Tout d’abord, vous devez demander les attestations de garantie décennale et de responsabilité civile de votre installateur. Si celui-ci n’est pas en mesure de vous les fournir, ne signez pas le contrat. Essayez également d’estimer le coût total des assurances complémentaires qu’on vous propose, afin de vérifier si elles en valent le coup ou pas. Enfin, entourez-vous d’une association de consommateurs si vous rencontrez des difficultés dans l’application des garanties.