Panneaux photovoltaïques et solaires

TURPE : définition, calcul, impact de l’autoconsommation solaire

Mis à jour le

tour électrique

Si vous avez un jour observé le détail de vos factures d’électricité, vous avez peut-être déjà entendu parler du TURPE. En effet, celui-ci en représente près du tiers du montant. Mais savez-vous à quoi sert le TURPE et comment il est calculé ? Voici toutes nos réponses concernant ce tarif.

Installez des panneaux solaires
Réalisez des économies sur votre facture d'électricité

Qu’est-ce que le TURPE ?

Définition

Pour commencer, TURPE signifie Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité. Il s’agit d’un instrument qui sert à financer l’acheminement de l’électricité, depuis les centres de production jusqu’au lieu de consommation (chez les particuliers, les entreprises ou encore les collectivités).

Il existe plusieurs TURPE : le TURPE HTB pour le réseau électrique haute tension (qui concerne majoritairement des entreprises) et le TURPE HTB-BT pour le réseau moyenne et basse tension.

Les différents bénéficiaires du TURPE

Le TURPE sert à financer les activités de gestion des réseaux publics de transport et de distribution de l’électricité. Concrètement, il finance :

  • Enedis sur la grande majorité du territoire.
  • Les entreprises locales de distribution (ELD) dans certaines communes.
  • RTE pour les lignes à haute et très haute tension.

Le TURPE permet donc de rémunérer tous les gestionnaires des réseaux et de distribution de l’électricité en France.

 

Comment sont calculés les TURPE ?

Un prix très encadré

Le Code de l’Énergie encadre les conditions d’accès et de raccordement au réseau, mais c’est la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) qui fixe les prix des TURPE. Une fois le montant fixé par l’organisme, le gouvernement peut décider de demander des ajustements en fonction de la politique du ministère de l’Économie et des Finances.

Les derniers tarifs sont effectifs depuis le 1er août 2021, et seront valables pour les 4 prochaines années. Ils sont en hausse afin de permettre aux gestionnaires de réseaux de supporter les coûts d’exploitation, qui, eux aussi, augmentent généralement d’année en année.

Des principes d’élaboration clairs

Pour calculer le montant du TURPE, la CRE se base sur trois principes fondateurs :

  • La péréquation tarifaire. Il stipule que le coût d’accès à l’électricité doit être le même pour tous les utilisateurs, sur l’ensemble du territoire français.
  • Le timbre-poste. Peu importe la distance parcourue par l’électricité dans les lignes du réseau, le tarif doit être le même pour tous les consommateurs.
  • La tarification en fonction de la puissance souscrite et de l’énergie soutirée : le TURPE s’adapte à la puissance du compteur électrique ainsi qu’à la tension de raccordement.

L’objectif est de couvrir, grâce aux TURPE, les coûts supportés par les entreprises du réseau pour acheminer l’électricité.

Les composantes qui entrent en compte dans le calcul du TURPE

Le calcul et le montant des TURPE sont définis d’après 9 composantes. Trois d’entre elles s’appliquent aux professionnels et aux particuliers qui ont un compteur inférieur à 36 kVA :

  • La composante annuelle de gestion. Son prix est fixe et est calculé en fonction de la puissance de raccordement du compteur électrique en kVA. Elle permet de couvrir les frais annuels de gestion des dossiers.
  • La composante annuelle de comptage. Elle couvre les frais liés à l’entretien, la relève ou encore la location de compteurs électriques.
  • La composante de soutirage. Elle couvre les coûts des infrastructures du réseau et varie en fonction de la puissance souscrite.

Les six autres composantes concernent les gros consommateurs d’électricité, dont la puissance souscrite est de plus de 37 kVA. Il s’agit majoritairement d’entreprises.

L’impact de l’autoconsommation sur le TURPE

Le TURPE représente en moyenne 32 % de votre facture d’électricité, ce qui est loin d’être négligeable. Si vous êtes en autoconsommation, c’est-à-dire que vous utilisez l’électricité que vous produisez (généralement grâce à des panneaux photovoltaïques), vous êtes soumis, vous aussi, à la TURPE.

En effet, si vous revendez votre surplus ou que vous consommez plus que votre production, vous utilisez le réseau électrique. Cependant, seules certaines composantes (celle de gestion ou de comptage par exemple) vous concernent. Elle est donc moins élevée que pour les personnes utilisant uniquement le réseau électrique.

Le TURPE sert essentiel pour assurer le bon fonctionnement de l’acheminement de l’électricité jusqu’à votre domicile. Son prix est fixé pour 4 ans et se retrouve sur vos factures d’électricité. Bonne nouvelle pour les personnes qui produisent leur propre électricité grâce à des panneaux photovoltaïques : avec l’autoconsommation, le montant à payer est diminué.

Qui paie le TURPE ?

Il est payé par tous les utilisateurs du réseau électrique : les consommateurs et les entreprises. Son coût est directement prélevé sur leur facture d’électricité.

De combien le TURPE a-t-il augmenté au 1er août 2021 ?

La CRE a veillé à une augmentation modérée du TURPE. L’évolution moyenne est de 0,91 % au 1er août 2021.

À quoi est due la hausse des TURPE ?

Les TURPE augmentent tous les 4 ans. Cela est dû à l’inflation, à l’augmentation des coûts d’exploitation, ainsi qu'au financement de la transition écologique.