Panneaux photovoltaïques et solaires

Route solaire : une technologie d’avenir ?

Mis à jour le

panneaux-solaires

Une route capable de produire de l’énergie solaire, c’est désormais possible ! La France, les Pays-Bas, le Canada et les États-Unis prennent le virage de la route solaire et lancent des expérimentations. On vous dit tout de cette technologie innovante.

De nombreux acteurs engagés dans des projets de route solaire.

Installer des panneaux solaires
d'économies sur votre facture d'électricité
Jusqu'à 750€TTC (1)

En route vers l’indépendance énergétique ?

Imaginez que les 950 000 km de routes et autoroutes françaises soient capables de produire de l’énergie grâce au soleil. Cette technologie pourrait bien révolutionner notre manière de produire de l’électricité. La société française Wattway assure même qu’avec seulement 1/4 des routes équipées, la France pourrait assurer son indépendance énergétique. La dimension du projet fait rêver, non ?

Une route solaire, comment ça marche ?

Les dalles photovoltaïques sont collées directement sur l’asphalte et protégées par une pellicule en résine translucide : grâce à l’effet photovoltaïque, la route capte directement l’énergie du soleil. Ensuite, ce sont les onduleurs, placés sous terre, qui permettent de convertir l’énergie en électricité et de l’acheminer vers le réseau de distribution Enedis.

Quels avantages ?

La route solaire, une solution d’avenir qui présente plusieurs avantages :

  • Le recours à une énergie propre et renouvelable.
  • Une solution discrète, qui préserve les paysages existants.
  • Les dalles supportent le poids de tous types de véhicules et offrent une excellente adhérence, au moins équivalente à celle de l’asphalte.

D’autres débouchés sont possibles

De belles perspectives en vue pour les routes solaires

Le coût encore élevé de 5 millions d’euros par km équipé pour le projet français ne permet pas aujourd’hui de développer les routes solaires à grande échelle. Des questions se posent également sur le rendement des dalles photovoltaïque, actuellement deux fois moins élevé que pour des panneaux solaires classiques.

Mais soyons optimistes : avec de nombreux acteurs engagés dans des projets de route solaire, il y a fort à parier que la technologie et la recherche combleront vite ce différentiel de coût et de rendement. Alors, en route pour une innovation qui préserve notre planète, et réinvente notre futur !

(1)Le calcul des économies est réalisé à partir de données de production issues du site PVGis (prenant en compte l’inclinaison et l’orientation du toit), de données de consommation estimées grâce à la date de construction du logement et le nombre d’occupants (références obtenues avec le rapport RAGE 2014, ADEME) et d’un taux d’autoconsommation fixé à 90%.

Le montant en euros est calculé en multipliant les kWh autoconsommés (production solaire multipliée par le taux d’autoconsommation) avec un prix du kWh fixé à 0,1916€ pour les 10 prochaines années. Ce prix est défini sur base du tarif réglementé Heures Pleines 9kVA applicable au 1er août 2019 sur lequel est appliqué une augmentation de 2,5% par an sur les 10 prochaines années. Informations données à titre indicatif, qui ne tiennent pas compte des habitudes de consommation, du contrat d’énergie souscrit et de l’éventuelle revente sur le réseau.

Exemple pour 750€ d’économies / an : maison située à Nice (06), orientée plein sud, inclinaison du toit 35° par rapport à l’horizontal, logement construit avant 1948, surface de 100 m², chauffage et eau chaude sanitaire fonctionnant à l’électricité, composé de 4 personnes et puissance installée de 3.0kWc.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/12/21/en-normandie-une-route-solaire-au-banc-d-essai_5052352_3244.html