Panneaux photovoltaïques et solaires

Produire son électricité pour devenir autonome

Mis à jour le

électricité autonome

Avez-vous déjà songé à sauter le pas et à produire votre électricité pour devenir autonome énergétiquement ? Avec le développement des technologies, c’est désormais possible et abordable, grâce à différents systèmes que nous allons vous détailler. Nous vous aiderons également à faire le bon choix entre l’autoconsommation totale ou partielle. Si vous souhaitez des conseils pour être indépendant du point de vue énergétique, vous êtes au bon endroit.

Vous pouvez ainsi devenir autonome au niveau énergétique en utilisant l’électricité produite pour votre propre consommation. 

Installez des panneaux solaires avec ENGIE My Power
Et réalisez des économies sur votre facture d'électricité

Trois différentes manières de produire de l’électricité

Afin de produire votre propre électricité, plusieurs solutions existent. Nous allons détailler les plus courantes.

Les panneaux photovoltaïques sur le toit de sa maison

Il s’agit de la manière la plus courante et la plus simple à mettre en place. Si votre maison est orientée au sud et que votre toit est incliné (idéalement à 30°), vous pouvez envisager l’installation de modules photovoltaïques, afin de produire de l’électricité. Vous pourrez alors décider de consommer cette production, ou bien de la revendre auprès d’un fournisseur. Nous y reviendrons.

produire électricité

L’éolienne domestique dans son jardin

Les éoliennes fabriquent un courant électrique grâce à la force du vent. Pour fonctionner correctement, il faut donc vivre dans un environnement dans lequel le vent souffle suffisamment.

En théorie, vous pouvez en faire poser une dans votre jardin. En pratique, peu de particuliers font la démarche : ces installations sont encore assez peu rentables, et représentent beaucoup de contraintes. Un permis d’urbanisme est nécessaire pour toute installation d’éolienne domestique, ainsi qu’un permis de construire si le mât dépasse 12 m de hauteur.

L’écogénérateur pour produire de la chaleur et de l’électricité

Cette chaudière à microcogénération peut produire à la fois de la chaleur et de l’électricité. Elle est alimentée par du gaz naturel, qui permet d’actionner le moteur à piston de l’appareil. Un alternateur convertit ensuite l’énergie libérée en électricité. En général, l’installation d’un tel système permet de couvrir une bonne partie des besoins énergétiques d’un foyer.

 

Autoconsommation totale ou partielle : comment faire le bon choix ?

Lorsque vous produisez de l’électricité pour votre consommation personnelle, deux choix s’offrent à vous : l’utiliser totalement (autoconsommation totale) ou en revendre une partie (autoconsommation partielle, ou autoconsommation avec revente de surplus). Voici ce que vous devez prendre en compte afin de faire le bon choix.

Les besoins énergétiques de votre foyer

Avant toute chose, vous devez lister et analyser vos habitudes de consommation énergétique. Essayez de faire un inventaire de tous les appareils que vous possédez chez vous, de la fréquence à laquelle vous les utilisez et de la quantité d’énergie dont ils ont besoin pour fonctionner, y compris lorsqu’ils sont en veille. Pensez à inclure les appareils qui fonctionnent avec une batterie, en prenant en compte la fréquence à laquelle vous les rechargez habituellement.

Vos habitudes de vie

Regardez ensuite les horaires d’utilisation de vos appareils électriques et vos habitudes de vie : ces données sont précieuses. Si vous n’utilisez que très peu d’appareils dans la journée ou que vous vous absentez habituellement tout l’été, optez plutôt pour l’autoconsommation photovoltaïque totale. En revanche, si vous travaillez depuis chez vous et que vous utilisez beaucoup d’électricité en journée, vous pouvez privilégier l’autoconsommation totale.

Bien se renseigner sur les prix d’achat de l’électricité

Enfin, sortez vos calculatrices afin de déterminer avec précision ce qui serait le plus rentable pour vous. La CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) est chargée de déterminer le tarif d’achat de l’électricité. Ce prix est révisé chaque trimestre et est en baisse constante ces dernières années.

 

Pourquoi produire sa propre électricité ?

Produire votre électricité a un certain nombre d’avantages :

  • Cela vous permet de consommer une électricité verte, produite entièrement à partir d’énergies renouvelables.
  • Cela diminue grandement le montant de vos factures d’électricité, voire de chauffage.
  • Grâce à votre production, vous dépendez beaucoup moins du réseau de distribution électrique. Les hausses des tarifs de l’électricité ne vous touchent donc plus autant.

Vous avez à présent toutes les informations dont vous avez besoin pour devenir autonome en produisant votre électricité. Différentes manières existent pour le faire, le plus important est de choisir le système qui convient le plus à votre situation personnelle.

 

Existe-t-il d’autres façons non polluantes de produire de l’électricité soi-même ?

Oui, il existe d’autres manières, moins courantes, de produire de l’électricité : en utilisant l’énergie hydroélectrique si vous habitez près d’une rivière par exemple. Le biogaz peut également être utilisé : il est fabriqué à partir de la fermentation d’ordures ménagères et d’excréments d’animaux.

Existe-t-il des aides pour favoriser l’autoconsommation électrique ?

Oui, certaines subventions permettent de favoriser l’installation des équipements solaires, afin d’inciter les particuliers à produire leur propre électricité.

Est-il possible d’être 100 % autonome énergétiquement ?

Les maisons autonomes existent, mais restent rares. Pour être totalement indépendant, il faut se procurer des batteries capables de stocker l’électricité que vous produisez la journée, pour vous la restituer le soir ou le matin.