Panneaux photovoltaïques ou thermiques : une décision importante

La première étape de votre projet consiste à choisir entre des panneaux solaires thermiques et une installation photovoltaïque. Pour mieux vous éclairer, voici quelques explications.

Le solaire thermique

Le solaire thermique capte l’énergie du soleil et l’emploie pour produire de l’eau chaude. Cette eau est ensuite conservée dans un ballon de stockage et peut être utilisée pour vos robinets ou vos douches. Il peut également servir à alimenter vos radiateurs et donc à chauffer votre maison.

Le solaire photovoltaïque

Le solaire photovoltaïque permet quant à lui de fabriquer de l’électricité à partir de l’énergie solaire. Cette électricité peut servir à alimenter votre foyer ou bien être vendue.

Les prérequis à une installation solaire

Quelques prérequis sont à vérifier avant de procéder à une installation solaire :

  • Calculez vos besoins en matière de consommation afin de choisir un type de panneau suffisamment puissant pour couvrir vos besoins énergétiques.
  • Vérifiez que votre toit propose une surface assez grande pour accueillir vos panneaux solaires.
  • Faites un bilan de l’ensoleillement sur votre terrain et analysez l’orientation de votre toit afin d’éviter les mauvaises surprises.
  • Vérifiez l’inclinaison de votre toit. La meilleure est de 30°.
  • Prévoyez d’élaguer les arbres qui produiraient trop d’ombre sur votre toiture.

La liste des vérifications à effectuer étant importante, il vous est vivement conseillé de faire appel à un professionnel respectant la charte QualiPV, afin de contrôler que votre maison est prête à accueillir la pose de panneaux solaires.

Les étapes à suivre pour installer des panneaux solaires

Il est conseillé de s’adresser à une entreprise spécialisée pour l’installation de vos panneaux solaires. Avant de procéder à la pose, le professionnel calculera la surface disponible sur votre toiture et pourra vous proposer différentes techniques de pose :

  • La surimposition. Il s’agit de poser les panneaux solaires au-dessus de la toiture. C’est la technique privilégiée pour la plupart des particuliers. Elle est moins chère, nécessite moins de travaux et est donc beaucoup plus rapide. Si votre toiture n’est pas abîmée, c’est certainement une bonne solution pour vous.
  • L’intégration. Si votre toiture est en mauvais état, ou bien que vous faites construire votre maison, vous pouvez opter pour l’intégration. C’est souvent plus cher, mais plus esthétique, car cela permet d’intégrer parfaitement les éléments de couverture du toit.

La deuxième étape est de choisir la meilleure orientation possible. Même si l’exposition sud-est est celle qui offre le plus grand rendement, une exposition sud-est ou sud-ouest est envisageable.

L’inclinaison des panneaux représente l’étape suivante. En fonction de l’orientation et de la structure de l’habitation, il faudra les incliner plus ou moins. En règle générale, l’inclinaison est de 30° à 35° pour des panneaux solaires photovoltaïques et de 45° à 50° pour des panneaux solaires thermiques.

Enfin, vous pouvez terminer l’installation de vos panneaux solaires en les raccordant au réseau public. Cela vous permettra de vendre votre surplus d’énergie à EDF grâce à l’Obligation d’Achat.

N’oubliez pas de faire une déclaration de travaux auprès de la mairie de votre commune avant d’entreprendre toute installation. Cette démarche est obligatoire.

Être le plus rentable possible avec ses panneaux solaires

Choisir entre autoconsommation et revente

Avec la pose de panneaux solaires, vous pouvez choisir de consommer votre propre électricité ou de la revendre.

En choisissant l’autoconsommation, vous utilisez l’intégralité de votre production électrique pour les besoins de votre foyer. Elle permet d’alléger grandement vos factures d’électricité, mais le surplus produit est perdu. Avec la revente totale, vous vendez l’intégralité de ce que vous produisez, vous devez donc utiliser le réseau public pour vos besoins personnels.

Enfin, vous pouvez choisir une option hybride, à savoir consommer l’électricité que vous produisez et vendre le surplus. C’est l’option qui est généralement la plus rentable.

Les aides de l’État pour diminuer sa facture

Votre installation solaire peut vous donner droit à certaines aides financières de la part de l’État :

  •  
  • La prime à l’autoconsommation photovoltaïque.

     

  • Une TVA allégée à 10 %.

     

  • Des aides financières de la part des collectivités locales, selon votre lieu d’habitation.

     

    Certaines conditions s’appliquent pour avoir droit à ces aides, n’hésitez donc pas à vous renseigner avant de procéder à votre installation.

    Installer des panneaux solaires chez soi n’est finalement pas très compliqué, à condition de suivre pas à pas les étapes liées à leur pose. Vérifiez bien que vous avez tous les prérequis avant de commencer votre installation et tournez-vous vers des professionnels dès que nécessaire. Ils sauront vous aiguiller et vous aideront à faire les choix qui vous permettront d’avoir l’installation solaire la plus rentable possible !

Quelle puissance de panneau solaire faut-il choisir pour sa maison ?

Pour les particuliers, il faut une puissance de 3 kWc en moyenne pour une maison d’environ 100 m2. Cependant, si vous avez des équipements très énergivores (climatisation, piscine), vous aurez peut-être besoin d’une puissance de 6 kWc.

 

Peut-on installer des panneaux solaires dans toutes les régions ?

Oui, il est possible d’en installer partout en France. Néanmoins, la production reste plus importante dans les régions les plus ensoleillées.

 

Peut-on poser des panneaux solaires soi-même ?

Si vous optez pour un kit solaire, vous pouvez le poser vous-même, à condition d’être très bricoleur. Il est conseillé de passer par des professionnels qualifiés pour tous les autres types de panneaux solaires.