Economisez jusqu'à 1000€ TTC par an sur votre facture d'électricité (1)

Appeler un conseiller
Appeler un conseiller 0800940180 (Appel gratuit)
Panneaux photovoltaïques et solaires

Fuite et infiltration d’eau : les panneaux solaires sont-ils en cause

Mis à jour le

ENGIE My Power Panneaux Solaires Infiltration Eau

Les fuites et infiltrations d’eau sont des sinistres qu’il est possible de rencontrer lorsque l’on fait poser des panneaux solaires sur son toit. Cependant, les cas sont plutôt rares et seuls des facteurs assez limités peuvent les provoquer. Nous allons les détailler avec vous et vous livrer la marche à suivre en cas de dégâts chez vous.

Installez des panneaux solaires avec ENGIE My Power
Réalisez des économies sur votre facture d'électricité

Les panneaux solaires augmentent-ils le risque de fuites d’eau et d’infiltrations en toiture ?

L’installation de panneaux solaires n’est pas un acte anodin. En effet, la pose s’effectue généralement sur le toit de votre habitation. Le fait d’y réaliser des travaux peut, sous certaines conditions, engendrer des risques de fuites d’eau et d’infiltrations, car c’est votre toit qui est responsable de l’étanchéité de votre maison.

Les fuites et infiltrations restent cependant très rares. Certains facteurs assez récurrents peuvent expliquer leur apparition. Nous allons vous les détailler.

 

Quelles sont les causes possibles d’une fuite d’eau sous les panneaux ?

Les habitations les plus communément touchées par les infiltrations ou les fuites sont celles qui ont réalisé des intégrations au bâti. Il s’agit de 99 % des cas.

Lors d’une telle pose, une partie des tuiles du toit sont enlevées, puis remplacées par des panneaux solaires. Ceux-ci doivent alors assurer l’étanchéité de la toiture, entre le cadre et la couverture. Un défaut lors de l’installation, un matériel inadapté ou un mauvais état de la toiture avant les travaux peuvent provoquer des sinistres.

Une installation mal réalisée

L’intégration au bâti nécessite un certain nombre de savoir-faire techniques. En effet, cela implique de savoir retirer et reposer les tuiles d’une toiture, de réaliser une installation photovoltaïque et d’être capable d’assurer l’étanchéité du toit.

Différentes erreurs peuvent survenir lors de la mise en place des panneaux sur le toit. Des trous peuvent être percés au mauvais endroit, provoquant un espace pour que l’eau s’infiltre. Il peut aussi s’agir d’une mauvaise mise à niveau : dans ce cas, le bac d’intégration et les tuiles ne sont pas à la même hauteur et font passer l’eau en dessous. Enfin, le recouvrement de tuiles après la pose des panneaux peut avoir été mal réalisé, laissant trop d’espace pour assurer une étanchéité parfaite.

Poser des panneaux solaires nécessite des connaissances très spécifiques, qu’il est difficile d’acquérir sans avoir suivi une formation particulière. De ce fait, il est très fortement conseillé de faire appel à un installateur qualifié RGE QualiPV.

Un matériel non adapté

Un certain nombre d’éléments matériels peuvent également expliquer la présence d’une fuite sur votre installation. Mal adaptés, ils peuvent s’user prématurément et ne plus assurer l’étanchéité.

C’est le cas des joints. Ils sont très sensibles aux changements de températures, surtout s’ils sont de mauvaise qualité. Le bac acier ou plastique peut aussi être trop fragile et se fendre. Enfin, le revêtement, posé entre la charpente et le bac d’intégration peut être vulnérable face aux fortes chaleurs, et fondre en partie. L’imperméabilité n’est alors plus assurée.

Pour éviter ces problèmes, vous devez choisir du matériel de qualité. Il peut être plus cher, mais il est plus durable. Vérifiez qu’ils respectent les normes européennes.

L’état de la toiture en amont

Enfin, il est important de faire contrôler l’état de votre toit avant d’y poser des panneaux photovoltaïques. En effet, s’il est fragile, il est possible que des infiltrations surviennent dans les mois à venir, indépendamment de votre installation solaire. De la même façon, vérifiez que votre toit est capable de résister au poids des panneaux avant de commencer les travaux.

 

Que faire en cas de problème d’étanchéité au niveau de votre installation photovoltaïque ?

Si malgré votre vigilance, vous vous rendez compte que l’étanchéité n’est plus assurée chez vous, voici ce que vous devez faire :

  • Contactez immédiatement un réparateur, si possible l’entreprise qui a procédé à l’installation de vos panneaux. En principe, c’est sa garantie décennale qui couvrira les réparations. Ne tardez pas à le faire : la fuite pourrait s’aggraver rapidement et causer d’importants dégâts.
  • Déclarez le sinistre à votre assurance. C’est nécessaire pour la prise en charge de tout ce qui a pu être endommagé par la fuite : plafonds, peintures, meubles, etc.
  • Posez une bâche sur votre installation. Cela permet d’arrêter l’infiltration le temps que les travaux commencent. Vous pouvez même demander à votre assureur habitation de s’en charger.
  • Prévenez EDF si vous faites de la revente. Votre production d’électricité sera perturbée pendant la durée des travaux, il est donc important d’avertir de la situation. Vérifiez également votre contrat, il peut y avoir une clause en cas de remplacement des panneaux solaires.

 

Quel est le prix moyen pour une reprise d’étanchéité ?

La plupart du temps, les reprises d’étanchéité peuvent être prises en charge par l’assurance décennale de l’installateur. Cependant, si ce n’est pas le cas, vous devrez vous acquitter vous-même de cette facture.

Ce coût peut aller de 7 000 € à 10 000 € environ. Cela comprend le prix du matériel de remplacement, la main d'œuvre et le déplacement.

Si l’assurance décennale ne paye aucune réparation, renseignez-vous tout de même auprès de votre assurance habitation : elle pourrait prendre en charge certains frais.

Il peut arriver que des fuites ou des infiltrations surviennent sur des installations solaires, surtout quand elles sont intégrées au bâti. Le plus souvent, il s’agit de défauts lors de la pose ou de matériaux de mauvaise qualité. Soyez donc vigilants avant de débuter vos travaux : choisissez une entreprise sérieuse, qui collabore avec des artisans qualifiés, qui ne feront pas d’erreurs pouvant provoquer un manque d’étanchéité sur votre logement.

Peut-on colmater la fuite soi-même ?

Certaines personnes ont l’idée de colmater la fuite tout seul. Si la solution peut fonctionner temporairement, ce n’est pas le cas sur le long terme. En effet, si vous ne réparez pas le problème à la source, l’eau va forcément revenir. Il est donc indispensable de faire appel à un professionnel, afin qu’il trouve l’origine et fasse le nécessaire pour qu’elle ne réapparaisse pas.

Que faire si l’installateur a fait faillite ou n’existe plus ?

Il peut arriver qu’entre le moment de la pose de votre panneau et l’apparition de la fuite, l’entreprise de votre installateur n’existe plus. Ne vous inquiétez pas : même si c’est le cas, son assurance décennale reste valable. Vous pouvez donc prendre contact avec elle.

Quelles sont les assurances obligatoires pour les panneaux solaires ?

Pour un particulier, assurer ses panneaux solaires n’est pas obligatoire, mais recommandé. A ce titre, vous pouvez les faire assurer via votre assurance multirisque et éventuellement souscrire à des garanties supplémentaires telles que le vol, la grêle etc. Sachez qu’il existe des assureurs spécialisés pour les panneaux solaires. Le coût est généralement plus élevé qu’une assurance habitation. Retrouvez toutes les infos en détail dans notre article dédié à l’assurance des panneaux solaires.

Mentions explicatives