Panneaux photovoltaïques et solaires

Plan solaire du gouvernement : objectifs et mesures

Mis à jour le

Énergie renouvelable : tout savoir sur le plan solaire du gouvernement

Vous le savez sans doute déjà : dans les pays de l’Union européenne, l’heure est à la transition énergétique. La France a déjà pris de sérieuses dispositions en ce sens, encore renforcées par le plan "Place au soleil" présenté le 28 juin 2018. De ses objectifs à ses principales mesures, ENGIE vous apprend tout ce que vous devez savoir sur le nouveau plan solaire du gouvernement.


Pourquoi le plan solaire est-il lancé ?

La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) publiée au Journal officiel le 17 août 2015 fixe pour objectif d’atteindre 32 % d’énergies renouvelables dans la consommation finale brute d'énergie en 2030. Depuis, l’électricité renouvelable occupe de plus en plus de place dans la production électrique française. On peut d’ailleurs noter une belle croissance du marché photovoltaïque. Mais cela ne va pas aussi vite que prévu…

Pour rattraper son retard, le gouvernement est en train de mettre en place différentes mesures. Certaines d’entre elles ont déjà été adoptées, notamment pour favoriser le développement de l’éolien terrestre et maritime. Les mesures proposées dans le plan solaire viennent compléter le dispositif. Le saviez-vous ? L’électricité verte(2), ce n’est pas qu’une affaire d’énergie solaire, éolienne ou hydraulique. Il existe d’autres manières de la produire comme la géothermie par exemple, qui exploite la chaleur du sous-sol.

Quels sont les principaux objectifs du plan "Place au soleil" ?

Le plan solaire souhaite « libérer » les énergies renouvelables. En d’autres termes, favoriser leur essor en facilitant leur accès aux particuliers et aux entreprises. L’accent est essentiellement mis sur le développement de l’énergie solaire. Plus particulièrement de :

  • l’énergie solaire photovoltaïque ;
  • l’énergie solaire thermique.

Bon à savoir : les panneaux solaires photovoltaïques – comme ceux installables avec l’offre My Power(3) d’ENGIE – permettent de générer un courant électrique en utilisant l’énergie solaire. Vous pouvez alors utiliser l’électricité produite (autoconsommation photovoltaïque) et/ou la revendre. Les capteurs solaires thermiques quant à eux convertissent l’énergie solaire en chaleur pour chauffer votre logement et/ou votre eau sanitaire. Bref, c’est une solution de chauffage solaire.

 

5 mesures pour favoriser l’autoconsommation des particuliers

Bonne nouvelle si vous avez un projet d’autoconsommation : l’exonération de la CSPE (Contribution au Service Public de l'Électricité) est renouvelée. Pour mieux vous protéger, le gouvernement renforce aussi les exigences qualité pour les installateurs de dispositifs d’autoconsommation. À titre informatif, le contrôle et la délivrance de l’attestation qualité sont à présent dévolus au CONSUEL (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité). En complément, le plan solaire :

  • élargit le périmètre des projets d’autoconsommation collective. Ils peuvent désormais concerner tous les producteurs d’électricité verte* et les consommateurs situés dans un rayon de 1 km ;
  • simplifie le financement des projets d’autoconsommation grâce au « tiers investissement ». En bref, cela réduit votre investissement de départ. Le dossier de presse du plan "Place au soleil" évoque une réduction de 6 000 € pour un projet de 3 kW.

Enfin, la 5e mesure prévoit le lancement d’un appel à projets d’autoconsommation collective. En parallèle, la puissance maximale des projets éligibles est augmentée. À noter : les mesures évoquées ci-dessus profitent aussi aux entreprises.

 

Plan solaire : autres mesures et engagements notables

Avec le plan "Place au soleil", le gouvernement souhaite impliquer de nombreux acteurs dans le développement de l’énergie renouvelable. Retenez surtout que :

  • l’armée s’est engagée à concéder 2 000 hectares de terrain pour installer des panneaux photovoltaïques d’ici 2025 ;
  • la SNCF devrait installer des panneaux solaires sur ses terrains en friche, ses parkings et toitures ;
  • plusieurs enseignes de la grande distribution se sont engagées à installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de leurs grandes surfaces et/ou sur les ombrières de leurs parkings.

De son côté, le gouvernement prend aussi diverses mesures en faveur des professionnels, notamment pour faciliter :

  • les projets solaires sur les ombrières de parking et les serres agricoles ;
  • l’accès et le développement d’installations photovoltaïques ou thermiques dans les exploitations agricoles.

Ces articles peuvent vous intéresser...