Panneaux photovoltaïques et solaires

Le coût d’un panneau solaire

Mis à jour le

coût d’un panneau solaire

Ça y est, vous êtes prêt à passer à l’électricité solaire, mais pas à n’importe quel prix (logique) ! Matériel, pose, entretien … quel est le coût global d’un panneau solaire photovoltaïque ? Pour vous aider à calculer vos dépenses au départ et sur le long terme, nous passons tout en revue.


Matériel + pose : les coûts d'installation

Pour une installation photovoltaïque de taille moyenne (soit de 3 kWc(3)) comptez entre 9 000 et 12 000 € TTC. Notez cependant que la note finale dépend des éléments suivants :

le nombre de panneaux solaires ;

les matériaux utilisés ;

le coût d’installation (panneaux et ondulateur) et du raccordement (entre 3 000 et 4 000 €/kWh) ;

le coût du changement d’ondulateur (opération à renouveler tous les 10 ans (entre 1 000 et 2000 €).

Installer des panneaux solaires
d'économies sur votre facture d'électricité
Jusqu'à 750€TTC (1)


N'hésitez pas à demander des devis à plusieurs installateurs avant de signer, afin de bien analyser vos besoins et comparer les prix. 

Le coût d’un panneau solaire photovoltaïque au m2

Vous souhaitez comparer le prix de différents panneaux en fonction de leur dimensionnement au m2. En effet, ce qui doit vous intéresser, c’est la quantité d’électricité que vous pourrez produire, donc la puissance de vos panneaux. Or, plusieurs modules de même taille pourront avoir une puissance différente.

Et inversement : plusieurs panneaux de puissance équivalente pourront avoir des tailles en m2 différentes… tout dépend de la technologie utilisée. Alors, pour comparer les prix d’une installation photovoltaïque, fiez-vous à la puissance crête des panneaux.

Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez un ordre de grandeur du coût matériel + pose constaté en 2015 selon la puissance des panneaux :

 

Attention, si l’installation de panneaux photovoltaïques nécessite des travaux d’étanchéité ou de renforcement de votre charpente par exemple, vous devrez prévoir de débourser des euros en plus.

 

Des aides financières pour adoucir le coût de vos panneaux solaires

Une TVA à 10 %, ça vous dit ? ça tombe bien, vous y avez droit ! Mais à certaines conditions :

  • Faire installer vos panneaux solaires par des professionnels RGE qualifiés Quali’PV.
  • Votre logement doit être achevé depuis plus de deux ans.
  • Votre installation photovoltaïque doit avoir une puissance nominale inférieure ou égale à 3 kW1. Dans ce cas, vous pouvez aussi bénéficier d’une exonération d’imposition sur le revenu généré. Et cela, même si vous revendez votre électricité. Pour en savoir plus, contactez votre centre des impôts.

Dans certains cas, vous pourrez profiter d’aides locales supplémentaires, alors renseignez-vous vite auprès de votre collectivité.

cout panneau solaire

Coût d’un panneau solaire sur le long terme : pièces, impôts…

Après avoir installé vos panneaux, ils fonctionneront tout seuls et la maintenance ne vous coûtera pas cher, mais vous ne pourrez pas faire l’impasse sur certaines dépenses courantes :

  • Entre 1 000 et 2 000 € tous les 10 ans(2) pour remplacer l’onduleur : en effet, si la durée de vie d'un panneau solaire est supérieure à 20 ans, ce n’est pas le cas de l’onduleur. Ce boîtier, indispensable au bon fonctionnement de votre système, a une durée de vie de 10 ans : alors dès qu’il aura soufflé ses 10 bougies, pensez bien à le faire réparer ou remplacer.
  • Environ 65 € TTC tous les ans : chaque année, le gestionnaire de réseau vous facturera le tarif d’utilisation du réseau public d’électricité (TURPE).
  • Déclarez vos revenus : la fiscalité photovoltaïque considère que si votre installation a une puissance nominale supérieure à 3 kW, vous devrez déclarer vos revenus liés à la vente de votre électricité : vous serez alors imposé au titre de l’impôt sur le revenu.

Les panneaux solaires sont aussi synonymes d’économies !

Maintenant que vous savez tout sur le coût réel d’un panneau solaire, ne prenez pas peur ! En effet, votre investissement sera vite rentabilisé :

 

(1)Le calcul des économies est réalisé à partir de données de production issues du site PVGis (prenant en compte l’inclinaison et l’orientation du toit), de données de consommation estimées grâce à la date de construction du logement et le nombre d’occupants (références obtenues avec le rapport RAGE 2014, ADEME) et d’un taux d’autoconsommation fixé à 90%.

Le montant en euros est calculé en multipliant les kWh autoconsommés (production solaire multipliée par le taux d’autoconsommation) avec un prix du kWh fixé à 0,1916€ pour les 10 prochaines années. Ce prix est défini sur base du tarif réglementé Heures Pleines 9kVA applicable au 1er août 2019 sur lequel est appliqué une augmentation de 2,5% par an sur les 10 prochaines années. Informations données à titre indicatif, qui ne tiennent pas compte des habitudes de consommation, du contrat d’énergie souscrit et de l’éventuelle revente sur le réseau.

Exemple pour 750€ d’économies / an : maison située à Nice (06), orientée plein sud, inclinaison du toit 35° par rapport à l’horizontal, logement construit avant 1948, surface de 100 m², chauffage et eau chaude sanitaire fonctionnant à l’électricité, composé de 4 personnes et puissance installée de 3.0kWc.

(2) Ademe.fr  2016 : Produire de l’électricité grâce à l’énergie solaire

(3) Un KiloWatt crête (kWc) est l’unité utilisée pour le solaire photovoltaïque. Un Wc (Watt-crête) correspond à la puissance maximale fournie sous un ensoleillement standard de 1 000 W/m2 à 25°C.