Panneaux photovoltaïques et solaires

Chauffe-eau solaire : fonctionnement, types, avantages, limites

Mis à jour le

Chauffe-eau solaire : fonctionnement, types, avantages, limites

Le chauffe-eau solaire est tout simplement un système permettant de chauffer l’eau de votre logement grâce à l’énergie solaire. Quel est le fonctionnement du chauffe-eau solaire, quels sont les avantages de ce dispositif et quels types de chauffe-eau solaires sont disponibles sur le marché ? ENGIE My Power vous apporte ses explications.

Comment fonctionne-t-il ?

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire repose sur l’énergie du soleil. Il est donc composé de panneaux solaires, généralement placés sur le toit de l’habitation ou dans le jardin, et d’un ballon de stockage d’eau. Les panneaux solaires dotés de capteurs absorbent l’énergie du soleil qui réchauffe le fluide caloporteur situé dans des tubes en cuivre. Le liquide ainsi chauffé est alors conduit vers le ballon d’eau chaude où un échangeur thermique permet de transférer la chaleur du liquide caloporteur à l’eau du ballon de stockage. L’eau chaude peut ensuite être utilisée dans les sanitaires ou la cuisine. En cas de mauvais temps, pour continuer d’assurer la production d’eau chaude, le chauffe-eau solaire est généralement couplé à un système d’appoint capable de prendre le relais des panneaux solaires.

Installez des panneaux solaires avec ENGIE My Power
Réalisez des économies sur votre facture d'électricité

Les différents types

Il existe, sur le marché, différents types de chauffe-eau solaires adaptés aux besoins de chaque foyer. Parmi ceux-ci on retrouve :

  • Le chauffe-eau solaire individuel (CESI) : ce modèle est particulièrement indiqué pour les maisons individuelles, il est composé de panneaux solaires thermiques et d’un ballon de stockage d’eau. Il permet de couvrir entre 50 et 80 % de la production d’eau chaude d’un logement, et si le niveau d’ensoleillement n’est pas suffisant, il est couplé à un système d’appoint capable de prendre le relais (électrique ou gaz).
  • Le chauffe-eau combiné ou système solaire combiné (SSC) : il s’agit d’un modèle relié à plusieurs circuits qui permet, en plus de produire de l’eau chaude, d’alimenter les radiateurs à eau et/ou le parquet chauffant.
  • Le système solaire hybride : cette installation permet à la fois d’utiliser l’énergie solaire thermique pour la production d’eau chaude et le photovoltaïque pour la production d’électricité.

Les panneaux thermiques utilisés pour le fonctionnement du chauffe-eau solaire peuvent également être dotés de capteurs différents. Il peut s’agir de capteurs à fluide qui représentent la majorité des panneaux, ou de capteurs à air. Les capteurs à air permettant de diffuser de l’air chaud dans le logement. Parmi les panneaux thermiques à capteurs solaires à fluide, on retrouve :

  • Les capteurs plans vitrés : derrière une vitre et à l’intérieur d’un panneau creux est placé un serpentin dans lequel le fluide caloporteur circule. Les rayons du soleil chauffent le fluide qui est ensuite envoyé vers le ballon d’eau chaude.
  • Les capteurs plans opaques : ils sont constitués d’un ensemble de tuyaux opaques de couleur foncée. Ils captent les rayons du soleil pour chauffer le fluide caloporteur.
  • Les capteurs à tubes sous vide : ils sont constitués de tubes sous vide transparents, ils permettent de limiter au maximum les déperditions de chaleur.
  • Les systèmes monobloc : il s’agit d’une installation où les capteurs solaires thermiques et le ballon de stockage d’eau sont solidaires et sont placés tous les deux sur la toiture.

 

Quels sont les avantages et inconvénients d’un chauffe-eau solaire ?

Les avantages

Le chauffe-eau solaire présente de nombreux avantages. Il permet notamment de réduire son impact sur l’environnement. En effet, l’énergie solaire est propre et non polluante, elle ne dégage pas de gaz à effet de serre.

Le chauffe-eau solaire est également constitué de panneaux thermiques qui ont une durée de vie longue, qui sont silencieux et ne demandent que très peu d’entretien. Il suffit de les laver une fois par an pour que le fonctionnement du chauffe-eau solaire soit optimum. En matière d’économie d’énergie, le solaire étant une ressource gratuite, cette solution permet de faire considérablement baisser la facture d’énergie. Enfin, l’installation d’un chauffe-eau solaire vous permet de bénéficier d’aides financières telles que la TVA réduite à 5,5 %, l’éco-prêt à taux zéro, ou encore des aides proposées par l’Anah, Agence nationale de l’habitat (« Habiter mieux agilité ») ainsi que les collectivités locales (communes, départements, régions)

Les inconvénients

L’inconvénient majeur du chauffage solaire est l’investissement de départ qu’il faut prévoir. En effet, le prix d’un chauffe-eau solaire se situe généralement entre 3 000 € et  6000 €. Certains modèles peuvent atteindre 9 000€. Même si ce coût est rentabilisé sur le long terme, il peut être un frein pour un certain nombre de foyers. 

Il est très rare qu’un CESI puisse couvrir l’intégralité de vos besoins en eau chaude et en chauffage. De ce fait, il est nécessaire d’installer un système de chauffage d’appoint. Vous devez impérativement intégrer ce coût dans votre budget prévisionnel afin d’éviter d’avoir une mauvaise surprise. 

Enfin, de manière assez logique, le chauffe-eau solaire a un rendement moins élevé en hiver qu’en été, car le taux d’ensoleillement est moins important. C’est pourtant le moment de l’année où vos besoins sont les plus importants. Il ne fonctionne pas non plus la nuit. Il faut donc prévoir un ballon de stockage suffisamment isolé pour pouvoir profiter d’eau chaude le matin.

Si vous souhaitez installer des panneaux solaires à votre domicile, ENGIE vous invite à découvrir sa solution ENGIE My Power(1).

Quelles économies fait-on chaque année avec un tel dispositif ?

Pour calculer les économies que vous pouvez espérer réaliser en installant un chauffe-eau solaire, regardez attentivement vos factures d’eau et d’électricité. En moyenne, une famille de 4 personnes utilise entre 120 m3 et 200 m3 chaque année, dont près de la moitié est chauffée. L’eau chaude sanitaire coûte donc entre 300€ et 800€ par an. 

Grâce à un chauffe-eau solaire, vous réalisez entre 50% et 70% d’économies par an sur cette facture, soit entre 150€ et 560€ en moyenne. Ce système est rentable au bout de quelques années.

Qui peut l’installer ?

Nous vous conseillons de vous adresser à un professionnel qualifié RGE Qualisol, « Reconnu Garant de l'Environnement », pour installer votre chauffe-eau solaire. Certains sont même spécialisés « Qualisol CESI » ou « Qualisol Combi » pour les SSC. Ce label est un indicateur de qualité qui certifie les compétences des artisans en matière de rénovation énergétique. Sélectionner un artisan RGE Qualisol peut également vous permettre de bénéficier de certaines aides financières.

Quelle est la consommation d'un chauffage solaire ?

Un dispositif utilisant l’énergie solaire (gratuite) couvre 50% à 70% de vos besoins en eau chaude sanitaire et en chauffage. Il vous fait donc économiser beaucoup d’énergie par rapport aux installations équivalentes traditionnelles. Sa consommation n’a donc pas de réelle importance.

Ces articles peuvent vous intéresser…