Panneaux photovoltaïques et solaires

Comment chauffer sa maison grâce à l’énergie solaire ?

Mis à jour le

chauffage solaire

Renouvelable et économique, l’énergie solaire constitue un excellent moyen de chauffer sa maison. Il faut alors opter pour des panneaux solaires thermiques ou aérovoltaïques. Un système de chauffage solaire fonctionne impérativement avec une installation hydraulique. À partir de là, vous pouvez assurer le chauffage de la maison et l’eau chaude sanitaire de votre douche comme de votre piscine.

Qu’est-ce que le chauffage solaire ?

Le chauffage solaire est une installation destinée à produire de l’énergie afin de chauffer un fluide à partir du rayonnement solaire, capté par les panneaux thermiques. C’est ce fluide qui chauffera ensuite votre eau, votre piscine ou votre maison. Un système de chauffage solaire se compose donc :

  • de panneaux solaires thermiques ;
  • d’un ballon contenant l’eau ou ballon tampon ;
  • de la tuyauterie passant à travers toutes les pièces de la maison devant être chauffées ;
  • d’émetteurs de chaleur, qui peuvent prendre diverses formes selon les besoins : radiateur à eau, plancher chauffant...

Il est important de noter que le chauffage solaire d’une maison ne peut suffire à lui seul à combler tous les besoins en chauffage et en eau chaude. Un chauffage d’appoint est nécessaire afin de compenser un apport solaire qui peut parfois manquer durant l’hiver. C’est également le cas d’une maison très grande ou mal isolée pour laquelle un chauffage solaire comme système exclusif exigerait un dimensionnement ingérable du système. Ce chauffage d’appoint peut être indépendant (poêle, radiateur électrique mobile, pompe à chaleur...) ou directement lié au chauffage solaire : lorsque les calories emmagasinées sont insuffisantes, une chaudière électrique classique prend automatiquement le relais. La priorité est toujours donnée au chauffage solaire, qui se remet en marche dès que la chaleur captée atteint le seuil minimal. Vous n’avez ainsi pas besoin de jongler entre deux systèmes de chauffage.

Comment fonctionne le chauffage solaire ?

Les grandes lignes du fonctionnement d’un chauffage solaire

Dans les panneaux thermiques, bien exposés au soleil, des capteurs emmagasinent la chaleur du soleil et la transmettent au fluide caloporteur qui les parcourt. Ce fluide peut varier d’une installation à l’autre et prendre la forme :

  • d’eau sous pression ;
  • d’huile ;
  • de sels fondus.

Une fois chauffé, ce fluide est propulsé par un circulateur vers les émetteurs de chaleur à travers les tuyaux. Le choix d’un plancher chauffant permet une utilisation directe des calories portées par le fluide. Si vous souhaitez installer un chauffage solaire dans une maison déjà construite et que vous ne comptez pas refaire les planchers, il est heureusement possible de conduire le fluide en direction d’un ballon d’eau chaude. L’eau présente dans le ballon est chauffée par le fluide caloporteur via un échangeur. Le fluide repart ensuite vers les panneaux solaires, tandis que l’eau est redistribuée à travers votre réseau de chauffage hydraulique pour vous chauffer à travers vos radiateurs, alimenter votre douche, vos lavabos...

Le cas des panneaux auto-vidangeables

Durant la saison estivale, la température des panneaux solaires peut devenir très élevée et atteindre les 200 °C. Le panneau thermique perd alors de son efficacité et s’use surtout prématurément. Si vous vivez dans une région particulièrement chaude et ensoleillée, il est donc intéressant d’opter pour des panneaux auto-vidangeables. Lorsqu’un risque de surchauffe est détecté, l’eau est automatiquement vidée et le rendement des panneaux volontairement diminué. Ce système de précaution est également valable avec le gel, afin de préserver la durée de vie des panneaux solaires thermiques.

Les panneaux solaires aérovoltaïques

Pour profiter du chauffage solaire dans sa maison, il est aussi possible d’installer des panneaux aérovoltaïques. Ces derniers peuvent produire à la fois de l’électricité comme des panneaux photovoltaïques, et de la chaleur comme les panneaux thermiques. Vous augmentez ainsi l’autonomie énergétique de votre logement, tout en rentabilisant davantage votre équipement. Leur fonctionnement se décline en deux parties :

  • La face du panneau exposée au soleil produit l’électricité.
  • La face intérieure récupère la chaleur pour chauffer la maison.

C’est un système très performant, car un panneau photovoltaïque employé pour produire de l’électricité entraîne la production d’encore plus de chaleur. Celle-ci est habituellement perdue. Les panneaux aérovoltaïques permettent donc de faire d’une pierre deux coups et d’optimiser votre installation. L’air ainsi récupéré est insufflé à l’intérieur de la maison à travers un système de VMC. En captant également la fraîcheur de l’air durant la nuit, ce système permet aussi de rafraîchir le logement en été. En outre, l’air à l’intérieur de la maison est davantage renouvelé, contribuant à la qualité de l’air ambiant.

Circulation forcée ou thermosiphon

Dans la plupart des cas, le fluide caloporteur d’un chauffage solaire se déplace grâce à un circulateur (sorte de pompe) fonctionnant lui-même à l’électricité. Il est possible d’opter pour une solution encore plus écologique et économique en installant un chauffe-eau solaire à thermosiphon. Placé au-dessus des panneaux thermiques, il permet au fluide une fois chaud de monter dans le ballon de stockage par convection naturelle. Une fois les calories transmises à l’eau sanitaire, il redescend vers le panneau solaire. Ce système permet d’obtenir un chauffage solaire pour sa maison à moindre coût. Cependant, il reste délicat à installer et moins performant que le système classique en hiver. On le réserve donc aux résidences secondaires habitées seulement l’été.

Installer des panneaux solaires
d'économies sur votre facture d'électricité

Quelles sont les utilisations du chauffage solaire dans la maison ?

Dans la maison, le chauffage solaire trouve plusieurs applications :

  • chauffer l’air ambiant durant l’hiver ;
  • produire de l’eau chaude sanitaire : douche, évier, lavabo...
  • lave-linge et lave-vaisselle ;
  • chauffer une piscine.

Étant donné le volume d’eau d’une piscine, opter pour un chauffage solaire s’avère une solution économiquement intéressante. Il est cependant bien plus facile de la mettre en œuvre lors d’un projet de construction neuve. Utiliser le chauffage solaire au niveau du lave-linge ou du lave-vaisselle est aussi tout à fait possible. Il suffit d’ajouter un mitigeur à l’entrée de la machine afin de pouvoir respecter la température d’eau choisie dans votre programme. Avec ce système, la machine n’a plus besoin de chauffer l’eau froide qui lui arrive, vous faisant faire des économies d’énergie.

Quels sont les avantages du chauffage solaire ?

Uniques, les avantages du chauffage solaire ne sont plus à démontrer.

Un chauffage confortable qui préserve la planète

Installer un chauffage solaire est d’abord un choix écologique. L’énergie solaire est en effet renouvelable et non polluante. En fonctionnement, un chauffage ne rejette pas CO2. Il permet ainsi de réduire de 45 à 70 %(1) les rejets de gaz à effet de serre d’une maison, en fonction du type de chauffage d’appoint choisi. Côté environnement, le panneau solaire a également l’avantage de bien se recycler. Le verre, l’aluminium, le cuivre et certains plastiques sont ainsi récupérés et réutilisés grâce à des centres de recyclage spécifiques comme PV Cycle. Le chauffage solaire offre un fonctionnement totalement silencieux : vous ne dérangez ni les voisins, ni les oiseaux qui aiment faire un tour sur votre toiture.

Une solution de chauffage économique

L’énergie solaire est gratuite et le chauffage solaire n’a besoin que d’un minimum d’électricité pour faire fonctionner son circulateur. Les économies sur la facture d’électricité sont donc nettement visibles.

Vers plus d’autonomie énergétique

Opter pour un chauffage solaire, c’est se diriger vers une plus grande autonomie énergétique dans sa maison, surtout s’il est couplé à la production d’électricité. Vous avez ainsi la satisfaction de vivre dans un logement dont le fonctionnement ne dépend que de la pluie et du beau temps ! Vous ne perdez cependant rien en confort, puisqu’un chauffage d’appoint est toujours prévu par le professionnel intervenant pour l’installation du chauffage solaire.

Un entretien minimal

Le chauffage solaire d’une maison repose sur une technologie minutieuse et des techniques de production complexes. En revanche, son entretien est avantageusement réduit au minimum. Il est simplement recommandé de nettoyer les capteurs à l’eau tiède tous les trois ans environ, afin de peaufiner le travail naturel de la pluie. Pour s’assurer de leur bon fonctionnement, une visite de contrôle par un professionnel peut également être envisagée à la même période, et tous les ans pour le ballon d’eau chaude. Il n’y a toutefois aucune obligation légale. Un bon entretien n’a cependant pas son pareil pour prolonger la durée de vie des équipements et donc en maximiser la rentabilité.

Combien coûte l’installation d’un chauffage solaire ?

Il est capital de bien comprendre que le coût d’un chauffage solaire dépend avant tout de la localisation du logement et du nombre de personnes qui l’habitent. En effet, plus une région est ensoleillée, moins il faudra de capteurs, donc moins l’équipement coûtera cher. De manière générale, il faut compter entre 1 000 et 1 700 €/m² de capteurs(2) en fonction du système choisi. Ensuite, plus un logement compte d’occupants, plus la consommation d’eau chaude est importante. Si le passage au chauffage solaire dans votre maison ne concerne pas un projet neuf, mais un logement avec un système de chauffage déjà existant, il faut prévoir de changer le ballon d’eau chaude. En effet, celui utilisé dans le cadre d’un chauffage solaire est spécifiquement conçu pour résister à des températures élevées et se trouve doté d’une isolation renforcée. Peut-être faudra-t-il également créer de toutes pièces le plancher chauffant ou la tuyauterie pour faire circuler l’eau jusqu’à vos radiateurs hydrauliques si la maison était auparavant équipée de radiateurs électriques. De manière générale, l’installation d’un chauffage solaire directement relié au plancher chauffant revient moins cher qu’un système combiné avec ballon tampon. Entre les différents éléments à mettre en place, il est souvent recommandé de prévoir une enveloppe d’environ 15 000 à 20 000 €(3) pour installer le chauffage solaire dans sa maison. Un système avec thermosiphon revient quant à lui entre 4 000 et 7 000 €(3). La durée de vie des capteurs se monte en moyenne à 20 à 30 ans. On compte environ 15 ans pour un ballon, 20 pour la régulation, la sonde et le circulateur, ce qui fait du chauffage solaire l’une des installations les plus rentables sur 20 ans (2).

Quelles sont les aides financières pour le chauffage solaire ?

Lorsque le chauffage solaire est installé dans le cadre d’une rénovation, et si l’artisan qui intervient dispose du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), plusieurs aides financières permettent de réduire son coût de mise en œuvre. Elles sont répertoriées sur le site du Service public. Les installateurs de chauffage solaire certifiés RGE sont également recensés en ligne, dans un annuaire officiel dédié, afin de faciliter la recherche d’un artisan qui vous ouvre le droit à ces aides.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

Pour être accordé, le CITE exige que les capteurs solaires affichent l’un des certificats suivants :

  • CSTBat ;
  • Solar Keymark ;
  • autre certification fondée sur les normes NF EN 12975 ou NF EN 12976.

La certification retenue doit figurer sur la facture ou l’attestation d’installation fournie par le professionnel. Le CITE sera totalement remplacé en 2021 par le dispositif Ma Prime Renov’, qui met l’accent sur les conditions de ressources des demandeurs. L’octroi du CITE ne concerne que les résidences principales.

L’éco-prêt à taux 0 (éco-PTZ)

Si vous avez besoin d’un prêt bancaire pour financer l’installation de votre chauffage solaire, vous pouvez demander à votre banque un éco-prêt à taux 0. Destiné à encourager les travaux d’amélioration énergétique des logements, il s’agit d’un prêt sans intérêts.

La TVA à taux réduit

Les travaux d’installation d’un chauffage solaire sont soumis à une TVA aux taux réduits de 5,5 % au lieu des 20 % habituels dans le neuf. Ce taux s’applique à l’équipement lui-même aussi bien qu’à la main-d’œuvre et constitue une source importante d’économies pour limiter l’investissement de départ.

Les aides des collectivités locales

Au niveau communal, départemental ou régional, d’autres aides sont créées afin de favoriser les travaux d’économie d’énergie, dans lesquels l'installation d’un chauffage solaire dans sa maison s’inscrit pleinement. Elles sont spécifiques à chaque secteur géographique : il est donc nécessaire de se renseigner auprès de la mairie ou de la préfecture pour connaître les dispositifs qui existent.