Panneaux photovoltaïques et solaires

Photovoltaïque agricole : avantages, étapes, aides, rentabilité

Mis à jour le

énergie solaire autoconsommation agricole

Si vous possédez un bâtiment ou des terres agricoles non exploitées, avez-vous déjà songé à y installer des panneaux solaires ? Cela représente de nombreux avantages et peut être très rentable à long terme. Voici tout ce que vous devez savoir sur le photovoltaïque agricole.

De nombreux avantages

Le photovoltaïque agricole présente de multiples avantages.

Tout d’abord, installer des panneaux solaires sur le toit d’un bâtiment agricole vous permet de valoriser une surface non utilisée. Il peut s’agir d’un hangar ou d’une annexe. Parfois, installer des panneaux au sol peut même être envisagé, si la configuration de votre exploitation le permet. Les panneaux installés vous permettront de produire de l’électricité verte.

L’installation de panneaux solaires sur une exploitation agricole permet également de diversifier vos sources de revenus. En effet, vous pouvez décider de vendre tout, ou une partie de l’électricité que vous produisez, et obtenir un montant annuel assez stable. En effet, contrairement à une production agricole, qui peut être sujette aux aléas climatiques, la quantité d’électricité que vous pouvez espérer produire chaque année devrait être relativement la même chaque année. Cela peut être assez sécurisant.

Enfin, une installation photovoltaïque produit de l’électricité verte. C’est une très bonne façon de prendre part à la transition énergétique et de vous engager pour la protection de l’environnement.

 

3 étapes pour se lancer

Une fois que vous avez décidé d’installer des panneaux photovoltaïques sur un bâtiment agricole ou sur une surface au sol, voici les 3 étapes à suivre.

1 Choisir entre autoconsommation et revente

Plusieurs options s’offrent à vous si vous faites le choix du photovoltaïque. 

Le premier est de pratiquer l’autoconsommation, vous utilisez donc l’électricité que vous produisez directement sur place. Votre électricité est alors écologique et locale, et vous dépendez beaucoup moins du réseau électrique public. Cela vous permet de faire d’importantes économies sur vos factures d’énergie : à long terme, c’est très rentable. Vous pouvez également faire le choix de vendre votre surplus d’électricité si vous n’utilisez pas l’intégralité de votre production. 

Vous pouvez aussi décider de vendre la totalité de votre production auprès d’un fournisseur, généralement EDF. Dans ce cas, l’entreprise achète votre électricité à un tarif réglementé, fixé chaque trimestre et garanti pendant 20 ans. C’est une bonne façon de générer des revenus relativement stables durablement.

2 Comparer les offres du marché

Ensuite, vous devez comparer les différentes offres du marché. Pour cela, n’hésitez pas à prendre contact avec un conseiller et à demander un devis. Il est important de vous entourer d’une entreprise sérieuse, reconnue, et qui travaille uniquement avec des professionnels qualifiés RGE. En fonction de votre situation, ces personnes seront capables de vous orienter vers des produits adaptés.

3 Procéder à l’installation

Une fois que vous avez choisi, vous pouvez installer les panneaux solaires sur le toit de votre bâtiment agricole, ou au sol. Pour cela, faites encore une fois appel à des professionnels afin de ne prendre aucun risque pour vous ou pour votre installation.

 

Les aides financières pour investir sereinement

La prime à l’autoconsommation

Depuis l’arrêté du 9 mai 2017 relatif aux conditions d’achat de l’électricité, vous pouvez, dans certaines situations, toucher la prime à l’autoconsommation. Son montant varie en fonction de la puissance de votre installation. 

Pour pouvoir en bénéficier, vous devez impérativement vous tourner vers un professionnel qualifié RGE pour réaliser votre installation. Elle est versée sur 5 ans et peut aller jusqu’à plus de 5 000 €.

Les aides locales

Certaines communes, départements ou régions mettent en place des aides supplémentaires pour encourager les installations solaires. Afin de savoir si vous pouvez en bénéficier dans le cadre d’une installation photovoltaïque agricole, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie, ou appeler un conseiller ENGIE My Power pour qu’il vérifie pour vous.

 

La rentabilité de ce type d’installation

Une installation photovoltaïque ne doit pas être considérée comme une charge, mais comme un investissement. En effet, le prix de votre installation est amorti au bout de quelques années. En 2022, on considère qu’il faut en moyenne 8 à 15 ans pour qu’une installation solaire agricole soit rentable. La durée de vie des panneaux est en moyenne de 30 à 40 ans, ce qui laisse encore de nombreuses années pour continuer à générer des revenus complémentaires. 

La rentabilité d’une installation dépend de plusieurs facteurs :

  • La puissance de l’installation. Plus celle-ci est élevée, plus vous produisez d’électricité annuellement. Le prix initial est en revanche plus important, il faut donc faire des calculs avant de choisir.
  • Le prix des éventuels travaux à effectuer sur votre bâtiment. La charpente doit en effet être capable de supporter le poids cumulé des panneaux solaires. Pensez à bien vérifier cela avec un professionnel.

Le photovoltaïque agricole est très intéressant si vous souhaitez valoriser la toiture d’un de vos bâtiments ou une surface agricole non utilisée. Cela vous permet de produire de l’électricité verte et de générer un complément de revenu relativement stable pendant des années. N’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un professionnel afin de connaître les différentes offres du marché.

Quel est le prix d’une installation photovoltaïque agricole ?

Celui-ci dépend du nombre et de la puissance des panneaux que vous installez. De manière générale, vous pouvez compter entre 70 000 € et 200 000 € environ pour une surface de 200 m2 à 500 m2.

Quelle est la fiscalité d’une telle installation ?

Sous certaines conditions, il est possible d’inclure votre production électrique comme étant un « bénéfice agricole ». Pour cela, il faut choisir le régime d’imposition « réel » et que les recettes provenant de la vente de votre électricité ne dépassent pas 50 % de celles de votre activité agricole. Elles ne doivent pas non plus excéder 100 000 €.

Est-il possible de louer le toit d’un bâtiment agricole ?

Oui, si vous ne souhaitez pas investir dans des panneaux photovoltaïques, mais que vous voulez tout de même tirer parti de votre grand toit, il est possible de le louer. Dans ce cas, un investisseur vous versera un loyer tous les mois et se chargera de faire l’installation des panneaux. C’est une façon différente de générer un revenu complémentaire.