Economisez jusqu'à 1000€ TTC par an sur votre facture d'électricité (1)

Appeler un conseiller
Appeler un conseiller 0800940180 (Appel gratuit)
Panneaux photovoltaïques et solaires

Comment devenir autonome en produisant sa propre électricité ?

Mis à jour le

Autoconsommation électrique : que dit la loi

Depuis 2017, une loi encadre l’autoconsommation électrique. Elle vise à développer les énergies renouvelables afin d’accélérer la transition énergétique. Mais que se cache-t-il vraiment derrière le terme d’autoconsommation ? Comment produire sa propre électricité verte ? Comment faire son choix entre les différents types d’autoconsommation ? Voici nos réponses.

Qu’est-ce que l’autoconsommation électrique ?

L’autoconsommation désigne simplement le fait de consommer une ressource qui a été produite par une entité (un foyer ou un groupe restreint), pour elle-même. De la même manière, l’autoconsommation électrique est le fait de consommer soi-même une énergie qui a été produite sur place, généralement grâce à des panneaux photovoltaïques, ou dans de plus rares cas, une éolienne domestique.

Les avantages

Consommer une électricité que l’on produit a de nombreux avantages.

Tout d’abord, cela vous permet d’effectuer des économies, en réduisant durablement le montant de vos factures d’énergie (électricité et/ou gaz). En effet, en utilisant ce que vous produisez, vous diminuez la part d’énergie que vous devez acheter auprès de votre fournisseur d’électricité. Cela rend votre investissement rentable sur le long terme.

Installez des panneaux solaires avec ENGIE My Power
Réalisez des économies sur votre facture d'électricité

Avec l’autoconsommation électrique, vous limitez également votre dépendance vis-à-vis des fournisseurs de réseau. Vous subissez donc de manière moins importante les hausses de tarifs sur les prix de l’énergie et obtenez une plus grande stabilité financière.

Enfin, il s’agit tout simplement d’une action vertueuse pour l’environnement, puisque cela participe à la transition énergétique. En produisant de l’électricité photovoltaïque, vous réduisez votre impact sur l’environnement.

 

Comment produire et consommer sa propre électricité verte ?

Le fonctionnement de l’autoconsommation électrique

Il est possible de produire son électricité en installant des panneaux photovoltaïques, sur le toit de votre maison par exemple. Les cellules photovoltaïques qui les composent transforment la lumière en courant continu, puis un onduleur le convertit en courant alternatif. Une fois l’électricité produite, vous avez le choix entre la vendre en intégralité, ou la consommer sur place. C’est ce qu’on appelle l’autoconsommation photovoltaïque

Les équipements et coûts

Pour assurer votre production, vous avez donc besoin :

  • de panneaux photovoltaïques ;
  • d’un onduleur afin de transformer le courant continu en courant alternatif et faire fonctionner vos appareils électriques ;
  • d’un ensemble de rails pour fixer votre matériel sur le toit ;
  • de branchements pour les panneaux.

Même s’il est en théorie possible d’effectuer le montage soi-même, il est très largement recommandé de vous adresser à une entreprise ou à un artisan spécialisé et qualifié RGE. Cela garantit un travail de qualité et vous permet d’obtenir certaines aides de la part de l’État ou des collectivités locales.

En ce qui concerne le prix d’une installation photovoltaïque, il faut compter en moyenne entre 9 000 € et 12 000 € pour une puissance de 3 kWc. Celui-ci peut varier en fonction des matériaux que vous choisissez, de la main-d’œuvre ou encore de la configuration de votre toit. On observe une baisse des coûts depuis quelques années.

Les démarches et autorisations

Quelques démarches administratives sont nécessaires avant de consommer sa propre électricité :

  • La déclaration en mairie. Vous devez l’effectuer avant de commencer les travaux sur votre toit. Elle doit être accompagnée d’un certain nombre de documents, comme le plan de masse de l’implantation des panneaux.
  • La demande de raccordement au réseau Enedis. Elle est obligatoire si vous souhaitez vendre votre surplus de production auprès d’un gestionnaire de réseau.
  • La demande d’attestation de conformité électrique du Consuel. Cet organisme officiel est chargé de vérifier la conformité de l’ensemble de vos installations électriques. Elle assure donc que vous êtes aux normes et que vous ne prenez pas de risques en branchant des panneaux solaires à votre installation.
  • La demande de mise en service. Elle se fait en joignant l’attestation du Consuel.

Les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Installer des panneaux photovoltaïques chez vous peut, sous certaines conditions, vous permettre de bénéficier de certaines aides. Celles-ci ont pour but d’inciter les consommateurs à poser de tels équipements chez eux.

Vous pouvez notamment avoir droit à la prime à l’autoconsommation, versée sur 5 ans, ou encore à la TVA à taux réduit 20%. N’hésitez pas à consulter notre article dédié aux aides pour les panneaux solaires.

 

Les différents types d’autoconsommation électrique

Individuelle ou collective

L’autoconsommation électrique peut être individuelle ou collective.

Si vous êtes en autoconsommation individuelle, c’est votre foyer qui consomme l’électricité qui est produite grâce aux panneaux solaires placés sur le toit de votre maison. C’est le cas le plus simple et le plus courant.

Il est également possible de pratiquer l’autoconsommation collective. Dans ce cas, plusieurs producteurs ou consommateurs, réunis au sein d’une personne morale, se partagent l’électricité produite. Un certain nombre de conditions doivent être respectées pour pouvoir le faire.

Avec ou sans revente du surplus

Enfin, vous pouvez choisir de consommer l’intégralité de votre production électrique (autoconsommation totale) ou de revendre votre surplus auprès d’un fournisseur de réseau.

Si vous choisissez la première option, il est préférable d’acquérir des batteries de stockage afin de pouvoir consommer de l’électricité même au moment où le soleil ne brille pas. Vous pourriez perdre une partie de votre production sans cet équipement, et avoir alors un taux d’autoconsommation assez faible.

En optant pour l’autoconsommation avec revente du surplus, vous vendez l’électricité que vous n’avez pas utilisée, par exemple auprès d’EDF OA. Cela vous permet d’obtenir un complément de revenus. Les tarifs d’achat sont réglementés et mis à jour chaque trimestre. C’est une option que choisissent un grand nombre de propriétaires de panneaux solaires.

L’autoconsommation est une très bonne manière d’utiliser l’énergie solaire pour créer une électricité verte afin de répondre à ses besoins quotidiens. Individuelle ou collective, avec ou sans revente de surplus, différentes options existent : choisissez celle qui vous convient le plus. Si vous souhaitez être aiguillé dans votre choix, n’hésitez pas à contacter un conseiller ENGIE My Power. Celui-ci pourra étudier votre situation et vous aider.

 

Quelle est l’évolution de l’autoconsommation en France ces dernières années ?

Le développement de l’autoconsommation a été assez important ces 5 dernières années. En effet, alors qu’on ne comptait que 73 MW d’installations en autoconsommation fin 2017, ce sont désormais plus de 500 MW qui sont raccordés, d’après l’Observatoire de l’énergie solaire photovoltaïque en France.

Est-il rentable de pratiquer l’autoconsommation électrique ?

Oui, car cela vous permet de faire des économies sur votre facture d’énergie (électricité et gaz) pendant de nombreuses années. On considère qu’en moyenne, une installation solaire est rentabilisée en 10 à 15 ans.

Quel est le taux moyen d’autoconsommation dans un foyer ?

Sans batterie de stockage, on considère que 20 % à 40 % de l’électricité produite sont consommées au sein de son foyer. Il est donc intéressant de vendre son surplus ou de le stocker afin de l’utiliser lorsqu’on en a besoin.

Ces articles peuvent vous intéresser...